bordozlaustralie

GetYourWHV

 LES GÉNÉRALITÉS SUR LE WHV :

L'objectif du Working Holiday Visa est de permettre aux jeunes d’explorer des pays étrangers, d’améliorer leur niveau de langue et de découvrir de nouvelles culture en leur ouvrant la possibilité de voyager et de travailler dans un pays étranger. La France a passé des accotrds WHV avec 14 pays :

L'Australie, La Nouvelle-Zélande, Le Canada, L'Argentine, Le Brésil, Le Chili, La Corée du Sud, La Colombie, Hong-Kong, Le Japon, Le Mexique, L'Uruguay, La Russie, Taiwan

Des conditions et particularités différentes sont attachées à chaque pays..

Pour l'Australie, il n’y a pas de quota (contrairement au visa canadien par exemple). Du coup, vous n'avez aucune craitne à avoir sur l'acceptation de votre demande, quelque soit la période de l'année où vous ferez la demande, vous pouvez avoir la quasi-certitude d'une réponse positive !

Que pouvez-vous faire en Australie avec le Working Holiday Visa ?

Mis en place pour permettre de découvrir le pays tout en travaillant, le WHV ouvre des possibilités par rapport au travail mais impose aussi des contraintes notamment de durée ou de renouvellement. En Australie, avec votre Working Holiday Visa, vous pourrez  :

  • Séjourner durant 1 an.
  • Travailler autant que vous le souhaitez, dans n’importe quel domaine, pour autant d’employeurs que vous le désirez (depuis 2017 possibilité de travailler pour le même employeur durant 12 mois)
  • Entrer et sortir d’Australie à volonté durant l’année de validité de votre visa.
  • Renouveler votre visa pour une 2nde année sous certaines conditions.

Les conditions pour le Working Holiday Visa ?

Pour faire votre demande de visa vacances-travail, vous devez tenir compte d'une condition sur votre âge de façon impérative : Il vous faut avoir entre 18 et 30 ans (du jour de votre 18ème anniversaire jusqu’à la veille de votre 31ème anniversaire) pour faire la demande.  Une extension de 31 à 35 ans est en cours d'étude.

En plus de la tranche d’âge, voici les autres conditions pour prétendre au WHV :

  • Avoir un passeport valide (on vous demandera évidemment son numéro lors de la demande et une fois que vous entrerez sur le territoire).
  • Être en dehors de l’Australie quand vous faites votre demande.
  • Être originaire d’un pays partenaire.
  • Avoir une assurance santé couvrant toute la durée de votre séjour (Article 8 de l’accord franco-australien du 24 novembre 2003 – élément non contrôlé jusqu’à maintenant).
  • Avoir un casier judiciaire vierge.
  • Il vous faut détenir suffisamment d’économies pour subvenir à vos besoins lors de votre voyage – une somme de AU$5000, soit 3335 € au taux de change actuel ( juin 2017).

    En principe, les autorités australiennes ne vérifient jamais cette somme et beaucoup de gens viennent donc avec moins. Mais, légalement, l’obligation de détenir ces économies est clairement décrite lors de la demande de Working Holiday.
    Cela reste quand même fortement conseillé puisqu’elle permet de démarrer son voyage avec un petit pactole et de voir venir !

Si vous êtes parent, vous n’aurez malheureusement pas le droit d’être accompagné de vos enfants s’ils sont encore à votre charge (moins de 18 ans).

Comment faire sa demande de Working Holiday Visa ?

Vous devez être en dehors du territoire australien. Donc si vous êtes déjà en Australie avec un autre visa vous devrez impérativement sortir du territoire pour pouvoir faire une demande de WHV.

La demande se fait en ligne et en anglais de manière assez simple et rapide sur le site du bureau d’immigration australien (“Department of Immigration and Border Protection”) : Working Holiday Visa (subclass 417). Débutez votre demande en créant un ImmiAccount

Vous devrez remplir un formulaire de plusieurs pages avec toutes les informations habituelles, telles que nom, prénom, adresse, numéro de passeport… et payer la somme de AU$390 (environ 230 euros au taux mai 2016) par carte bancaire pour valider votre demande.

Quelques petits points pour vous aider :

  • On vous demandera à quelle date vous comptez vous rendre en Australie. Si vous n’êtes pas certain ne vous inquiétez pas – cette question est posée à titre purement indicatif.
  • Si vous arrivez en Australie à une autre date que celle que vous avez indiquée, cela n’a aucune importance.
  • On vous demandera également dans quel secteur vous désirez trouver un emploi lors de votre séjour. Encore une fois, cette question est posée à titre purement indicatif – une fois en Australie, votre WHV vous donne le droit de travailler dans n'importe quel secteur.
  • On vous demandera quel est votre niveau d’études – c’est également une question posée à titre indicatif. « Senior High School Degree » (bac), « Technical or Training Degree » aux études de type BEP ou apprentissage, et « College Degree » aux diplômes universitaires.
  • Une section dénommée « Autorisation » mais attention – cette autorisation signifie que les emails du bureau d’immigration seront envoyés à une tierce personne que vous aurez désignez en inscrivant son e-mail, et non à vous ! Il ne s’agit pas, comme on pourrait le penser, d’un envoi double. Il est donc plus judicieux de simplement répondre « non ».

Encore un peu perdu ? Si vous doutez de votre niveau d’anglais et que vous avez peur de mal comprendre certaines questions, n’hésitez pas à vous servir de cette Traduction de la demande de WHV.

Après avoir envoyé votre demande ?

Vous recevrez un email du bureau d’immigration confirmant la réception de votre demande, et plus tard un email vous informant de sa validation ou non.

Si toutefois vous ne recevez pas cet email, pensez à vérifier le statut de votre demande vous-même en vous reconnectant à votre ImmiAccount.
De manière générale, les demandes de WHV sont traitées très vite (d’immédiatement à quelques jours), mais il arrive qu’il y ait des délais de quelques semaines – ne paniquez donc pas tout de suite si votre demande met un peu de temps à avancer.

Dans un email ou sur le site de l’immigration, dès que vous voyez les mots « Applicant Approved » (ou Granted) et que vous obtenez un Visa Grant Number, vous avez votre visa !
Un fois que votre visa a était validé, vous disposez d’un délai d’1 an pour vous rendre en Australie. Le visa s’activera complètement lors de votre enregistrement aux douanes de l'aéroport et vous pourrez y séjourner 12 mois à compter de ce moment là.

Sachez que comme le visa est electronique, vous n'aurez donc rien à imprimer, à présenter ou quoi que ce soit. En effet le visa est enregistrer avec votre passeport et lorsque vou le présenterez au poste de douanes, l'agent sera directement informé de sa validité.

Il est cependant plus prudent d’imprimer votre mail d’acceptation de visa avec votre Visa Grant Number.

 Les éventuels problèmes d’obtention du visa

En cas de retard dans l’avancement de la demande, erreur lors du remplissage du formulaire, etc., vous pouvez grâce à votre ImmiAccount, completer par un message et des documents à votre demande en cours ou contacter le bureau d’immigration: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Si l’on vous demande de passer certains examens médicaux pour pouvoir obtenir le WHV : radio des poumons, test HIV, Hépatite B et/ou Hépatite C. Si un de ces examens vous est demandé., vous devrez l’effectuer dans un centre agréé par le service d’immigration australienne. Les frais seront à votre charge.

Si le visa vous est refusé, vous recevrez une lettre de notification du service de l’immigration indiquant les raisons du refus. Les frais engagés lors de la demande ne seront pas remboursés et il n’y a malheureusement pas de recours possible. Mais pas d'inquietude ceci est très rare.

UNE SECONDE ANNEE EN AUSTRALIE ?

Après 1 an en Australie, nombreux sont ceux qui ne souhaitent plus en repartir, ou même à vouloir y revenir. Vous l’avez peut-être déjà noté en début d’article, il est possible de renouveler son WHV pour passer une 2nde année en Australie… sous certaines conditions !

Les régions éligibles pour renouveler son WHV

Le seul et unique moyen de renouveler un WHV est d’effectuer 3 mois (88 jours) de travail spécifique dans une des régions éligibles.

Ce qu’il faut savoir…

Est considérée comme région rurale la quasi-totalité de l’Australie, à l’exception de :

  • Sydney, Newcastle, region “Central Coast” et Wollongong dans le New South Wales.
  • “GreaterBrisbane” et Gold Coast dans le Queensland.
  • Melbourne et ses environs dans le Victoria.
  • Perth et ses environs dans le Western Australia.
  • Australian Capital Territory (Canberra).

Vous pouvez consulter une liste complète des codes postaux éligibles (« Visa applicants » puis « Regional areas ») sur le site de l’immigration.

 

Les emplois éligibles pour renouveler son WHV

Les emplois éligibles sont liés aux secteurs de l’agriculture, la pêche, l’élevage, les plantations, la construction et les mines. La liste complète de ces secteurs est elle aussi disponible sur le site de l’immigration (« Visa applicants » puis « Specified work »).

  • Pour justifier de vos 3 mois de travail, vous devrez imprimer le formulaire 1263 à faire signer et compléter par chacun de vos employeurs.
  • Vous devrez aussi fournir toutes vos fiches de paie lors de la demande.
  • Les 3 mois de travail sont comptés de manière cumulée – vous n’êtes pas obligé de les faire d’affilée, ni pour le même employeur. Libre à vous d’être employé quelques semaines puis recommencer plus tard si vous le souhaitez !
  • Pour pouvoir comptabiliser un jour de travail comme une journée complète, il faut effectuer entre 7h et 9h dans la journée.
  • Les week-ends sont compris dans les 88 jours à cumuler pour prétendre au Second Year Visa uniquement si vous travaillez à temps plein (« full time »).

Attention : Le travail volontaire (Wwoofing et HelpX) n’est plus éligible pour le Second Year Visa. Depuis le 31 août 2015, les postulants au Second Year Visa doivent fournir des fiches de salaire correspondantes lorsqu’ils font leur demande. Plus d’infos ici.

 

Comment faire sa demande de renouvellement du WHV ?
La demande de renouvellement se passe de manière quasiment identique à celle de votre premier WHV, et coûte le même prix (AU$390).

Pour faire la demande, 2 choix s'offrent à vous :

1/ Renouveler en étant encore en Australie sous votre 1er WHV. Le 2nd WHV débutera alors dès la fin du premier. On peut, dans certains cas, vous demander de passer une visite médicale à vos frais (environ AU$250).

2/ Renouveler votre WHV en dehors d’Australie, après expiration de votre 1er WHV. Le 2nd WHV fonctionnera alors de la même façon que le 1er : vous disposerez d’un délai d’1 an pour venir en Australie à compter de la date d’obtention du visa, avec les même conditions que le premier.

Bien sûr, il vous faudra toujours entrer dans la catégorie 18-30 ans pour pouvoir obtenir un 2nd WHV !

 

LES CHANGEMENTS DEPUIS JANVIER 2017 :

Après des mois de discussion le gouvernement a donc accepté ce nouveau taux à 19 %, qui certes est moins avantageux, il n’en reste pas moins un progrès par rapport au projet initial et positionne l’Australie au même niveau que le Canada et la Nouvelle-Zélande en termes de fiscalité pour les travailleurs saisonniers. Cette évolution rassure les agriculteurs qui craignaient une baisse des candidatures pour les postes saisonniers à pourvoir, au profit de pays ayant de meilleures conditions fiscales pour les touristes en WHV.

Ce nouveau taux à 19 % est accompagné de mesures incitatives destinées à attirer davantage de voyageurs :

– diminution du coût du visa de 50 $ (qui passera à 390 $)

– hausse de la limite d’âge à 35 ans ( en attente de l'accord de la France )

– autorisation de travailler pour le même employeur pendant 12 mois à condition de changer de lieu après 6 mois.

En contrepartie de la baisse de recettes accompagnant ce taux plus bas que celui prévu au budget, le gouvernement augmente la taxe de sortie (PMC ou Passenger Movement Charge) passant de 55 $ à 60 $, généralement comprise dans le prix du billet d’avion permettant de quitter le territoire. Par ailleurs, l’État conservera 95 % des cotisations des entreprises pour la retraite de leurs employés étrangers (superanuation).

 

 AVANT LE DEPART
Pin It